Vie en groupe

Et si l'homme n'était pas fait pour vivre en groupe ou en couple ? Quelles sont les solutions pour y remédier ?


C'est une question que je me suis posée. Rappelons quand même que près d'un mariage sur deux se termine par un divorce. On ne compte plus les disputes entre fiancés, entre mariés, entre amis, ou entre gens de la même famille. Et si l'homme n'était pas un animal sociable mais un animal solitaire?

Beaucoup de personnes, moi le premier, se sentent bien seules. En fait je suis plutôt indépendant, j'aime bien la compagnie, mais rester seul ne me dérange pas.

Mais c'est vrai que même dans la rue, on voit souvent des disputes, à cause d'un simple regard ou d'une parole.

Même au sein des clans ayant les mêmes goûts vestimentaires, musicaux ou sportifs, il y a souvent des disputes.

Et je ne parle pas des disputes en entreprise, entre employés et patrons ou même entre subalternes.

Tous les groupes humains connaissent des disputes. Cela les renforce me direz-vous. Mais regardez le temps perdu à ne plus se parler et à ne plus faire de choses ensemble. Regardez toutes les belles occasions perdues. N'est-il pas possible d'évoluer sans souffrance. Je pense que oui et que l'on évolue mieux sans crise. J'en suis la preuve vivante.

Revenons au sujet : je pense que cela vient, comme chez les rats, de la grille de répartition de rôles. Mais il ne faut pas rester figé dans ses rôles en n'essayant pas d'en changer. Il faut au contraire coopérer d'égal à égal. Nous sommes tous différents et nous avons tous des choses à apprendre l'un de l'autre. Et chacun, par ses qualités peut combler les défauts de l'autre et vice versa.

Alors respectons les différences de l'autre, acceptons-le, coopérons et échangeons des idées même si elles sont en désaccord avec les nôtres. Cela nous enrichira car on s'enrichit de ce qui est différent et non de ce qui est semblable. Je trouve débile, excusez l'expression, ce système de hiérarchie. Cela sous-entend que les chefs sont supérieurs à ceux qui se situent en dessous d'eux dans la hiérarchie.
Or, en quoi sont-ils supérieurs ? En intelligence ? Chacun à sa propre intelligence, seulement elle est différente pour tout le monde. Même entre gens de même grade on retrouve une telle répartition des rôles : cela va de qui prend le café en premier, à qui s'assiéra à cette place à la cantine.

Mais je pense que c'est la faute de l'école, qui ne nous prépare pas à être libre. Elle nous enseigne juste à nous insérer dans la société et à respecter les supérieurs hiérarchique, et à les vanter, et à mépriser les inférieurs sur le plan hiérarchique. Donc changeons aussi l'éducation. Qu'elle nous enseigne à être libres, et à être indépendants.

Peut-être devrions-nous remettre l'uniforme à l'école? Je ne suis ni pour ni contre mais cela demande réflexion. Cela éviterait les racket de vêtements, et cela abolirait les clans qui se reconnaissent et se rassemblent entre gens ayant les mêmes goûts vestimentaires. Et de plus cela permettrait de ne plus voir si la personne est riche ou pauvre. Donc moins de distinction sociale. Je pense que cela aiderait, et c'est paradoxal, à l'acceptation de la différence. Au moins cela permettrait de ne plus voir de quel milieu l'enfant est sorti. Peut-être que si nous changions l'éducation par l'école mais aussi par les parents, il y aurait moins de problèmes dans les groupes et dans les couples. Et puis peut-être abolir la hiérarchie et les gouvernements, que tout le monde soit au même statut, c'est à dire tous des citoyens. Je sais, c'est utopique mais au moins je propose autre choses à la place. Ah une dernière chose, il faudrait aussi changer notre façon de parler, en fonction que l'on s'adresse à un enfant ou un chef. Oui, car rappelons les trois registres de langage, le registre enfant, le registre parent et le registre adulte. C'est ce dernier qu'il faudrait employer. Je ferai d'ailleurs un article sur ces registres.

Donc résumons ce qu'il faudrait changer, ou plutôt faire évoluer, pour qu'il y ait moins de disputes dans tous les groupes humains, des couples jusqu'au peuple d'un pays, ou même d'un continent. Donc changer l'éducation par l'école et par les parents et abolir la hiérarchie et les gouvernements. Ce qu'il faudrait apprendre en priorité c'est l'acceptation de la différence, et l'enrichissement culturel et spirituel dû à celle-ci. Si on enseigne ça il y aura moins de guerres et moins de conflits entre pays. Car rappelons il n'y a pas de petits conflits, et de nombreuses guerres, dans l'histoire, ont éclaté, à cause de mésententes et de disputes entres dirigeants. Et pour finir je pense que l'homme est un animal en voie de socialisation. Regardez la coopération entre chirurgiens lors des opérations, ou entre sportifs de la même équipe.

 
 
~eragon~
Publié le : 08/05/2007

 

En cas de conflit avec cet article (problème de droits d'auteur, etc.) vous pouvez en demander la suppression auprès d'un administrateur du site.

Il est clair qu'au début de l'humanité, nous restions en groupe pour être plus forts contre les dangers de la nature : "l'union fait la force".

Maintenant que nous nous trouvons "au sommet" de la chaîne alimentaire, il semble que nous gardons cette habitude ... Je pense que l'homme n'est pas fait pour vivre en groupe, mais que c'est un "besoin" inconscient dû au passé.
Cependant, il est vrai que quelqu'un perdu sur une île déserte devient fou à cause de la solitude (paraît-il... ).

Le débat est ouvert !



~liloo~ le 09-05-2007 à 00:00
 

Bonjour Carroll ex nihilo, et merci pour ton commentaire et ton témoignage. Oui, vous faites partie des gens qui façonnent le futur et l'avenir, en éduquant les enfants. Oui, je suis d'accord avec toi sur le fait que les élèves utilisent l'école. Il y a un truc qui me fait sourire, c'est que beaucoup d'ados utilisent l'école comme un lieu de rencontre, que ce soit d'amour ou d'amitié.

Mais on constate que les gens sympathisent entre personnes de même milieu social, ou entre personnes de même centres d'intérêt.
Merci pour le remerciement de la part de la noble confrérie professorale.

Sinon, Caroll, j'attends ton mot du mois avec beaucoup d'impatience. Tu nous as préparé quoi cette fois?



~eragon~ le 10-05-2007 à 00:00
 

Bonjour,

Moi je pense que l'homme a besoin de se faire mal pour comprendre et donc apprendre. Se disputer, c'est comme un combat mais oral, qui veut se battre aujourd'hui ? Et que l'homme a besoin de vivre en communauté, peut-être pas beaucoup mais un minimum, pensez à la fourmi.

A bientôt.


~Smax~ le 27-07-2010 à 17:45
 

Moi aussi je suis un indépendant comme toi, être seul ne me dérange pas.

J'aime beaucoup ta pensée cependant, la hiérarchisation est importante ! Personnellement je suis jeune arbitre de football et je te laisse deviner mon importance. Il est clair que les gens n'aiment pas être dirigés, mais en tant que directeur de jeu je fais respecter les lois du jeu à des ignorants, et ainsi j'évite les conflits (ce qui n'est pas toujours facile ).
Ce que je veux dire c'est qu'il faut une pyramide, c'est primordial mais tu as raison sur deux choses.

La première est que l'école ne traite pas les enfants d'égal à égal. N'oublions pas que nous sommes tous des hommes et nous avons tous notre intelligence, nos différences. On nous enseigne à respecter l'autorité et bien souvent cette autorité ne nous respecte même pas, à cause des différences et ça, ça me rend fou en rage ! Des professeurs qui se croient supérieurs en sous-estimant les autres et les ignorent comme une pauvre m*rde.

La deuxième est le registre de l'adulte qui est trop peu souvent utilisé, car trop souvent dominé par les autres, et pourtant c'est celui le plus à même de résoudre les conflits.

En tout cas, continue ! T'es un visionnaire mec.


~Cellou~ le 28-07-2010 à 03:00
 

Nous sommes trop nombreux sur cette Terre pour vivre en ermite...
Impossible de changer des millénaires de rapport Chef-Employé.
C'est sûr que cet article a du sens, un bon sens. Mais tellement difficile à réaliser. L'Homme préfère rester dans ses petites habitudes qui lui rapporte du fric ou lui empêche d'en perdre plus ; il n'acceptera jamais de considérer les siens d'égal à égal.


~Elfe-avariel~ le 25-03-2014 à 22:53
 

Les humains peuvent-ils vivre seul? Mais peuvent-ils déja survivre seul? Si il n'existait que des solitaires sur Terre, que deviendraient le progrès, le monde du travail et chacun au niveau de l'attitude, des échanges et du savoir?
Ils ont besoin de se serrer les coudes ne serait-ce que pour l'éducation. Seuls les ermites ont l'expérience et l'autonomie pour mener une vie paisible coupés du monde. Il est certain que l'on puisse vivre dans sa propre maison, avoir un désir de tranquillité mais d'avoir des amis et une famille que l'on voit de temps en temps pour ne pas se sentir trop isolé...
Quoiqu'il en soit, vivre seul, en couple, en famille, en communauté comportera toujours avantages et inconvénients comme de nombreux choix à conséquences. Vivre seul soulage de nombreuses responsabilités, permet de faire ce que l'on veut quand on veut où on veut comment on veut, libère des incommodents que provoque l'autre ou la société, en fait d'être libre comme un certain Sonic. Seulement l'on doit tout faire soit même, l'on peut s'ennuyer, ect. Selon mon jugement, il est important de regarder autour de soi, de communiquer, de s'engager et de s'intéresser à l'autre ou plutôt de faire ce que l'on croît juste mais il ne faut surtout pas être constamment rester connecté au reste du monde, le nécessaire, sinon l'on risque d'entrer et de se perdre dans un labyrinthe sans fin pour le meilleur et davantage pour le pire, faute de ne pas songer à soi et de s'oublier, de ne plus être soi-même...


~balthazar~ le 01-09-2016 à 00:24
 
1

Il faut être membre du site afin de pouvoir débattre autour d'un article.