Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Sociologie


Gothique, une dénomination trop stéréotypée

Les gothiques sont perçus avec de trop nombreux clichés.


De nos jours, tout le monde peut se faire appeler gothique, selon qu'il aime le noir, la musique glauque ou selon qu'il ait des tendances suicidaires. Ainsi, on voit toutes sortes de gens, surtout de jeunes ados, qui prétendent " je suis gothique ", et qui, en réalité, n'en saisissent pas la moindre goutte de l'essence originale.

La dénomination " gothique " est sujette à un stéréotype persistant, ce qui est bien dommage.

Tout d'abord, un gothique proprement dit ne se qualifiera jamais lui-même simplement en disant : je suis " gothique ". Ce sera toujours une personne qui approfondira ses raisonnements, et qui saura expliquer non seulement pourquoi elle se prétend sous ce nom, mais également ce que cette dénomination signifie.

Certains détails peuvent varier, mais dans les grandes lignes, les fondements sont les suivants : tout d'abord, être gothique, ce n'est pas faire partie d'un clan, d'un groupement ou autre. Le gothisme est avant tout une philosophie, un état d'esprit et une conscience individuelle.

Une personne gothique est en général une personne nostalgique des belles choses passées (notamment du XIXème siècle). D'une certaine manière, le gothisme est un héritage du courant du romantisme du XIXème siècle.

Un gothique est une personne réfléchie, qui se pose des questions importantes. C'est une personne philosophe, qui voit le monde d'une manière un peu fataliste, mais qui justifie son point de vue. Je dis fataliste dans le sens où le gothique perçoit l'humanité comme défaillante, qui n'évolue pas dans le bon sens. Fataliste aussi, car elle ne croit pas à une éventuelle émergence de la raison humaine sur le dos de la bêtise dont elle fait preuve actuellement, et dont elle a toujours fait preuve.

Un gothique n'est pas naïf : c'est une personne qui fait preuve de discernement vis-à-vis des diverses situations de la vie. Le gothique ne se laissera jamais aller à des illusions ; ce qui ne l'empêche pas d'avoir des rêves ou des visions.

Un gothique n'est pas suicidaire : le gothique, faisant preuve des traits de caractères mentionnés auparavant, considèrera le suicide comme une fin idiote et inutile. Par contre, le gothique sera tout de même fasciné par les "extrêmes ", type du XIXème siècle (fascination de la mort, le mystère de la vie, l'amour, etc.) ; il ne se laissera pas aller dans des délires suicidaires mais cherchera à comprendre, et ainsi se cultivera en étudiant des ouvrages sur ces sujets. Il pourra alors extrapoler et aller de l'avant dans ses connaissances, et ce de son plein gré (ce que la majorité des gens n'aiment pas faire...).

Un gothique ne s'habille pas forcément tout en noir ; le gothisme est avant tout un état d'esprit ; certains prétendent que c'est de naissance, d'autre disent que cela se développe. Une personne peut être gothique en se vêtant de jeans et T-shirts blancs. Le look sombre et ténébreux a été développé par quelques gothiques adeptes d'un sens aigu de l'esthétique et de la beauté. Certains, cherchant à manifester leurs fondements de pensée s'habillent ainsi, de façon plus ou moins excentrique. Mais en règle générale, un " vrai " gothique s'habillant sombrement le fera d'une manière soit simple, soit extrêmement distinguée.

Notre monde étant soumis aux dures lois de la mode, cette dernière s'est emparée du look adopté par les gothiques, et en a fait un phénomène de mode parmi tant d'autres.
Ainsi, on peut voir beaucoup d'adolescents se vêtant de sombres vêtements (parfois très stylés, parfois totalement indécents) et se prétendant gothique, au nom de leurs " problèmes ", de leurs " tendances suicidaires " etc.
A fortiori, cela donne lieu à un cliché du gothique en le faisant passer pour " quelqu'un qui suit une mode et rejoint un groupe parce qu'il est suicidaire et jamais heureux " (phrase stupide que j'ai entendu dans un exposé en classe en secondaire...).

Alors sachez passer outre les stéréotypes ; un gothique, ce n'est pas le " suicidaire malheureux ", mais c'est un mode de pensée, une base sur laquelle fonder ses convictions, une philosophie, une manière permettant de relativiser les choses...

 
 
~Le Philosophe~
Publié le : 18/09/2007

 

Il y a actuellement 1 invité(s), 5 robot(s) et 0 membre(s) qui parcourent l'ESRA On-Line.
Membres connectés :
bingbot/2.0, Yahoo! Slurp, Googlebot/2.1, AhrefsBot/5.1, ?