Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Psychologie


Bien vivre l'hypersensibilité

Comment réussir à transformer l'hypersensibilité en force ? (Les conseils prodigués fonctionnent pour tout sentiment.)




L'hypersensibilité n'est ni quelque chose de positif, ni quelque chose de négatif. C'est une particularité. Et comme toute particularité, il ne tient qu'à nous d'en faire une force, plutôt qu'une faiblesse.

La première étape consiste à se rendre compte de cela. Accepter son hypersensibilité. Accepter une partie de nous-mêmes. Nous accepter.

Pour certains, cette première étape sera la plus difficile. Facilement, on peut avoir tendance à refouler nos sentiments sans réellement s'en rendre compte. C'est à la limite du réflexe, dès qu'un sentiment un peu trop fort se présente, on fait tout pour le calmer, l'ignorer, l'oublier.

C'est la dernière chose à faire. Un sentiment, une fois qu'il est né, ne disparaît jamais. On aura beau essayer de le refouler de toutes nos forces, au mieux on l'oubliera. Mais lui sera toujours présent, et pourra ressurgir dans d'autre circonstance.
Il faut accepter ce sentiment, si négatif soit-il. Réussir à se dire "c'est normal de souffrir", et souffrir un bon coup. C'est ce qui s'appelle faire le deuil. Vous verrez, le sentiment sera moins violent, et il passera beaucoup plus facilement. Cela évite de se traumatiser bêtement.

La seconde étape consiste à se réconcilier avec notre corps, le berceau de nos sentiments. Il faut toujours prendre le temps d'écouter ce que l'on ressent, sans se limiter, juste en se laissant complètement aller. Il n'y a pas de technique magique ici, il faut juste se tourner vers soi-même, apprendre à s'aimer. Le mieux est de suivre des exercices type yoga et de méditation. Le sport peut aussi aider à s'écouter.

La troisième étape est facultative, c'est aussi la plus longue, et la plus intéressante. C'est l'apprentissage de nos facultés d'hypersensibles. Une fois que l'on a réussi à s'écouter, on peut mieux écouter les autres. On devient de plus en plus capable de cerner les sentiments des autres, et l'intuition aussi se développe. En fait, c'est surtout notre confiance dans cette intuition qui se développe. On prend conscience de choses que l'on refoulait auparavant.

Si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie au livre d'Elaine N. Aaron, "Les gens qui ont peur d'avoir peur, mieux comprendre l'hypersensibilité"

 
 
~Tao_master~
Publié le : 29/12/2008

 

Il y a actuellement 4 invité(s), 6 robot(s) et 0 membre(s) qui parcourent l'ESRA On-Line.
Membres connectés :
BLEXBot/1.0, Yahoo! Slurp, bingbot/2.0, Googlebot/2.1, AhrefsBot/5.1, ?