Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Biologie


L'Homme évolue-t-il toujours?

Tout le monde comprend aisément qu'une espèce évolue en fonction de la pression du milieu : plus celui-ci est "difficile" et plus les plus faibles auront du mal à s'adapter et donc à se reproduire, donc seuls les meilleurs engendreront une descendance adaptée.


Commençons par un exemple, la pollution : il y a fort à parier que pendant que nous soignons nos crises d'asthme grâce a la médecine, les espèces vivant dans les zones polluées (rats par exemple) voient leur taux de mortalité augmenter.

Résultat : celles dont le patrimoine génétique les rendent plus résistantes que d'autres à la pollution vivent et se reproduisent, les autres meurent. C'est triste mais c'est profitable à l'espèce au final.

Conclusion : Leurs gènes évoluent, les nôtres pas, car rien n'empêche un asthmatique de faire un enfant à une asthmatique (dieu merci car c'est mon cas...) alors qu'un rat "asthmatique" ne se sera pas reproduit puisqu'il sera mort.

Nous évoluons très vite sur de nombreux plans : scientifique, artistique (quoique...) etc.... mais qui s'est pose la question du patrimoine génétique de l'Humain?

En effet, l'homme, grâce à sa supériorité intellectuelle, a su se soustraire à de nombreux problèmes, et notamment aux maladies et autres prédateurs qui, il faut le dire, ont tendance à déranger le commun des mortels.

Grâce à cela, ce dernier n'a plus vraiment à se soucier de son évolution par rapport au milieu puisqu'il adapte celui ci selon ses besoins : il fait froid? Allumons le chauffage...etc....

Mais si nous jetons un coup d'oeil autour de nous, n'est-il pas évident que les autres espèces animales ont su évoluer de sorte à suivre l'évolution de leur monde, alors que nous trouvons toujours une parade en nous servant de nouvelles inventions tandis que notre nature Humaine n'a donc plus besoin de s'adapter?

Projetons nous dans quelques milliers d'années : peut-être nous promènerons nous avec des filtres à air internes, des injecteurs d'antibiotiques automatiques greffés sous la peau (je schématise mais bon je pense que vous suivrez l'idée), tout cela alors que les autres animaux ayant évolué seront autour de nous, meilleurs qu'aujourd'hui, et libres de tous ces artifices qui maintiendront (ou pas) les Hommes en vie.

Alors voilà je me pose une question : Que faire pour éviter ça ?

1) Laisser à nouveau le milieu impacter notre évolution? C'est-à-dire laisser les faibles mourir (adieu notre bonne vieille médecine) pour que seuls les "adaptés" transmettent leurs gènes : certainement très efficace mais c'est inenvisageable tellement ce serait inhumain.

2) Sélectionner les "génomes" exempts de tares et n'autoriser que ceux-là à se reproduire?

C'est un peu ce que font les éleveurs félins ou canins du monde entier : on ne reproduit que des animaux ayant un pedigree, la différence étant que le pedigree est basé sur le phénotype et non sur le génotype... Le souci avec des Humains serait de définir ce qui est une tare : en effet, du point de vue de l'évolution pure, le phénotype devrait absolument être laissé de côté car l'on ne peut concevoir de sélectionner sur des critères subjectifs... il n'en reste pas loin que des dérives du genre : "seuls les yeux bleus sont acceptables" seraient catastrophiques...

De plus, cette solution sous-entend la stérilisation des non sélectionnés : si l'on accepte relativement bien l'idée pour son matou, qu'en serait-il de ses propres enfants ?

3) Laisser faire et espérer...

En résumé je n'ai trouvé aucune réponse acceptable à ma question et j'espère que vous serez nombreux à réagir !

 
 
~artarius~
Publié le : 10/12/2007