Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Histoire


Âge obscur de la Grèce

Période sombre et peu connue de la Grèce : une civilisation s'est éteinte, l'écriture a disparu, la population a fortement diminué, puis un nouveau système politique et de nouvelles villes ont émergé, dont Athènes...


  • 1200 à -1100 : effondrement de la civilisation mycénienne : c'est la fin des palais, du système politique et administratif. L'insécurité augmente, probablement causée par une invasion du peuple de la Mer et/ou des conflits sociaux internes importants (rejet du système des palais par les plus défavorisés).

  • 1100 à -900 : le système palatial est tombé et non remplacé. S'ouvre alors une période sombre, la population diminue, l'insécurité est grande, et les techniques artisanales se perdent. L'écriture disparaît et les temples sont abandonnés (même si les Dieux ne disparaissent pas des esprits : la preuve est que les noms traversent cette période, et leur cultes renaît à partir de -900). C'est ce qu'on appelle les Âges obscurs. Cette période finit avec l'émergence de nouvelles villes dont Athènes, et la reprise du commerce avec l'Orient.

Tous les historiens dressent un tableau apocalyptique de cette période. Un autre point important est que les relations avec l'Orient se raréfient et disparaissent. Durant la période mycénienne, les échanges étaient en effet fréquents : les Grecs importaient en particulier l'étain servant à fabriquer le fer. Il est sûr que les Grecs étaient capables de voyager jusqu'au Pont Euxin. Pendant les Âges obscurs, ces voyages ont disparu presque entièrement.

Néanmoins, ces voyages maritimes ont laissé un souvenir. Certes, les connaissances maritimes ont été perdues, mais le souvenir de certains dangers a subsisté pendant toute cette période, et on en retrouve des traces dans la littérature.

Je vais vous donner les deux exemples les plus célèbres, et que vous connaissez :

Le voyage de Jason et des Argonautes

Petit rappel de l'histoire : Jason fils de roi veut récupérer son trône (qui a été piqué par son demi-frère). Il ne peut le récupérer qu'en trouvant la toison d'or. Il construit donc un bateau, le remplit de héros (Hercule, Orphée, les Boréades, Castor et Pollux, etc.). L'expédition arrive en Colchide au terme d'un voyage un peu mouvementé. Jason réussit les épreuves ordonnées par le roi qui garde la toison, aidé en cela par la propre fille du roi, Médée, qui est magicienne.
Ils repartent avec la toison et Médée (qui dans certaines versions tue son frère pour retarder les bateaux de son père venus la chercher). Jason récupère son trône, se marie avec Médée, l'abandonne pour une femme plus jeune. Médée se venge, tue ses propres enfants. Jason est fou de chagrin et fini par mourir écrasé par le mât de son navire.

Mais seul le voyage précédant la quête de Jason va nous intéresser. On peut en effet tracer avec approximation son trajet :
http://helios.fltr.ucl.ac.be/vanesch/argos/Trajet_Jason.htm

Comme on peut le voir, le voyage suit parfaitement la géographie de la Méditerranée. On reconnaît très nettement dans le récit le passage pour entrer dans la mer Noire, et tous les historiens et géographes s'accordent à dire que la Colchide est située à l'extrémité orientale de la mer Noire. La tradition orale a construit et véhiculé ce récit durant les Âges obscurs, la forme littéraire entourant le voyage montre qu'un souvenir des périls et des chemins maritimes a tant bien que mal subsisté en s'enjolivant. Peu à peu, la connaissance et son usage réel ainsi que la nature même des dangers se sont perdus et seule l'histoire a subsisté.


On constate la même chose pour le voyage d'Ulysse dans l'Odyssée.
Je ne vais pas rappeler l'histoire. Elle est attribuée à Homère, et aurait été écrite vers le VIIIe siècle avant notre ère. L'histoire ici encore n'a pas été inventée de toutes pièces au VIIIe siècle : tout comme l'histoire de Jason et la plupart des mythes, il s'agit de la mise par écrit d'une histoire qui s'est pendant longtemps transmise oralement.

Je vais me concentrer sur un épisode en particulier : Charybde et Scylla.
Vous connaissez tous cette expression "passer de Charybde en Scylla". Dans l'Odyssée, Charybde est une fille de Poséidon et Gaïa, changée en gouffre marin par Zeus. C'est un grand tourbillon qui engloutit et déglutit tout, y compris les navires.
Scylla est une nymphe changée en monstre marin qui dévore des marins qui passent près d'elle. Le tourbillon et le rocher existent réellement. Ce passage est en fait le souvenir de deux dangers qui se trouvent près du golfe de Messine au large de la côte de Sicile. Si l'on retrace le voyage d'Ulysse, Charybde et Scylla sont situées approximativement au même endroit que ce rocher et le tourbillon qui est créé par l'affluence du courant. Il s'agit ici aussi d'un souvenir. Le souvenir du danger n'a pas été oublié, même si par contre sa position et la nature du danger même avaient disparu des mémoires.


Les récits mythologiques ne sont pas que des histoires : en les étudiant avec un œil neuf, la face immergée de l'iceberg peut montrer le bout de son nez.

 
 
~jamesB~ Publié le : 29/01/2007

 

Il y a actuellement 1 invité(s), 4 robot(s) et 0 membre(s) qui parcourent l'ESRA On-Line.
Membres connectés :
bingbot/2.0, Googlebot/2.1, Baiduspider/2.0, ?