Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Sagesse


Bonheur

" Faites les hommes heureux, vous les rendrez meilleurs. " Victor Hugo



Comment ne pas parler du bonheur dans une rubrique concernant la sagesse ? En effet, la sagesse est le moyen de prédilection pour atteindre le bonheur véritable et permanent, ce qui est à mes yeux le but ultime de la vie d'une personne. Chacun le recherche mais attention à ne pas croire qu'il signifie la même chose pour tous. Le bonheur est plus proche d'un état d'esprit que d'une satisfaction extérieure. Dans son livre Petite philosophie à l'usage des non-philosophes, Albert Jacquard exprime sa conception du bonheur. Elle est fort proche de la mienne, c'est pourquoi je vais l'exprimer avec mes mots.

Il faut tout d'abord bien distinguer bonheur et plaisir, ce sont deux choses fondamentalement différentes qu'il est très dangereux de confondre. Le plaisir est une satisfaction passagère, limitée, procurée souvent par les sens. Le bonheur, lui, désigne un état stable et complet. Il désigne une harmonie de toute notre personne mais aussi une harmonie avec tout ce qui nous entoure. Le bonheur confond le présent et le futur, il est une attitude intérieure où se mêlent la joie d'une réalité présente et le dynamisme vers un futur souhaité. A. Jacquard dit : " Le bonheur est à la fois éblouissement et espoir. "

Si le plaisir nous est procuré par le corps, le bonheur lui ne concerne pas une seule des quatre composantes de l'homme (le corps, l'âme, l'esprit ou le coeur). Il est un tout, ou du moins une harmonie de TOUT. Pour cela, nous devons être en paix avec nos différentes composantes et notre entourage.
Il est très dangereux de confondre plaisir et bonheur car un trop grand plaisir peut détruire ou en tout cas altérer l'harmonie qui devrait exister entre notre corps, notre personne et le monde qui nous entoure. Je pense bien sûr à tout ce qui est drogue, jeux vidéo, etc. L'absence de plaisir peut créer une frustration de nos pulsions, cela peut même créer des dégâts si ces pulsions sont refoulées dans notre subconscient et accumulées.

Comme le dit souvent Bernard Werber, la meilleure place est à mi-chemin entre les deux extrêmes. C'est pourquoi il me semble intéressant de modérer ses plaisirs. C'est assez proche de ce qu'Epicure pensait. Contrairement à la croyance répandue, Epicure ne prônait pas les plaisirs matériels sans limites. Il prônait la modération ou même la temporisation du plaisir pour que celui-ci en reste un. Selon Epicure, il fallait peser les conséquences possibles de ce plaisir et agir de manière réfléchie. Il parlait beaucoup des effets secondaires et de l'altération des plaisirs lorsqu'il sont répétés trop souvent et trop peu éloignés dans le temps.
Il est important de noter aussi que l'absence des plaisirs et l'acceptation de cette absence peut apporter une sérénité qui est une des formes du bonheur. C'est cette forme de bonheur que cultivent les moines bouddhistes.

J'ai déjà parlé de ces moments furtifs où tout paraît beau et agréable. Selon moi, le bonheur ressemble à cela et je pense que chacun a eu l'occasion de vivre un tel instant. Voici la preuve que le bonheur est accessible à tous. D'ailleurs, l'article 1 de la constitution française de 1793 toujours en vigueur aujourd'hui stipule : " Le but de la société est le bonheur commun ".

Néanmoins, le bonheur est quelque chose d'individuel, ce n'est pas une valeur comme la justice ou la liberté que l'Etat peut nous apporter. L'Etat ne peut nous apporter que la possibilité d'être heureux grâce à la justice, la liberté. Et encore, toutes ces valeurs contribuent peut-être au bonheur mais elles ne sont ni nécessaires ni suffisantes. La quête du bonheur est une aventure personnelle pour laquelle nous pouvons être aidés mais où la plus grande partie du travail nous est réservée.
Il ne faut jamais croire que nous ne pouvons pas être heureux pour telle ou telle raison extérieure à nous, ou à cause des autres car le bonheur se trouve en nous. Il ne faut pas le chercher ailleurs que dans le présent et en nous. Une fois qu'on l'a trouvé, l'état d'esprit change et le futur ne nous fait plus peur puisque nous nous sommes fait du présent un ami.


 
 
~TousVersL'Eveil~
Publié le : 01/10/2008

 

Il y a actuellement 1 invité(s), 6 robot(s) et 0 membre(s) qui parcourent l'ESRA On-Line.
Membres connectés :
SemrushBot/3~bl, AhrefsBot/6.1, bingbot/2.0, ?, DotBot/1.1, linkdexbot/2.0