Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Mythologie inca


Soleil : un culte important

Chez les incas, le culte principal était celui du Soleil. Le roi lui-même était appelé le fils du Soleil, et des femmes nommées les accla-cuna lui étaient consacrées.


Inti est le dieu Soleil des Incas, qui chaque jour fait sa course dans le ciel pour plonger dans la mer, avant de nager pour revenir à l'aube suivante.
Son épouse est la déesse de la terre Pachamama et ils ont ensemble quatre enfants.
On le représente sous la forme d'un soleil à visage humain.

Le culte du soleil était très important, car le peuple des incas était dit descendant du soleil, ou de Viracocha dans certaines légendes. Plus tard cette ascendance sera l'exclusivité du souverain inca.

Le culte principal oscillait entre celui du soleil et celui de Viracocha, mais celui d'Inti était souvent l'apanage des classes dominantes. Des temples solaires étaient présents dans tous les principaux centres administratifs. Chaque centre (Vilcas Guaman, Cajamarca, etc.) comprenait un palais, un temple solaire servi par des prêtres liés à Cuzco et une maison de femmes choisies de l'Inca (acllahuasi).

Le plus important temple solaire se trouvait bien sûr à Cuzco, la capitale. Il se nommait Coricancha. L'entrée était réservé aux grands de l'empire, et certaines parties étaient accessibles au seul souverain.
Il y avait également d'autres temples solaires : les "ushnu", pyramides sur des esplanades où étaient réalisés certains rites solaires.


L'Inca, fils du Soleil

Le roi était nommé l'Inca et désigné comme le fils du dieu Soleil. Etant l'incarnation de celui-ci en même temps que le dirigeant suprême de l'empire, il associait la politique et la religion. Par conséquent, tout manque de respect ou opposition à l'Inca équivalait à un crime de lèse-divinité et était gravement puni. Lorsqu'ils conquéraient de nouvelles terres, les Incas imposaient aux habitants ce culte de l'empereur.


Les "vierges du Soleil"

Leur nom véritable en quechua est acclacuna, "femme choisie". Garcilaso traduisit par vierge du soleil car tout simplement elles devaient rester vierges, étant consacrées au soleil et son représentant l'Inca... Elles étaient chargées de préparer la nourriture et la boisson du Soleil, de faire les prières pour celui-ci. On les sacrifiait parfois lors de rituels, et l'Inca choisissait ses épouses parmi elles. On les choisissait parmi les plus jeunes filles de chaque communauté, à l'âge de huit ans en général, puis vers douze ans. Grâce à plusieurs cérémonies elles accédaient au statut de novices. Enfin, trois ans plus tard, elles choisissaient entre le mariage et devenir une vraie accla-cuna.

Si elles faisaient ce dernier choix, elles ne pouvaient plus se marier (du moins de leur propre volonté) et se devaient de rester chastes. Si elles prenaient un amant elles étaient enterrées vivantes, leur amant pendu, et toute la communauté de celui-ci massacrée ainsi que leurs animaux. Pour achever le travail, le village était rasé et on stérilisait les terres avec du sel. En fait, même une personne prise simplement à tenter d'entrer dans la maison des acclas était pendue immédiatement.

Dans leur vie de tous les jours, les acclas faisaient des tentures ou des vêtements précieux destinées à l'Inca et sa famille ou qu'on offrait en cadeaux.
Elles devaient veiller également à la conservation du feu sacré d'Inti. On peut constater qu'elles présentent de nombreuses ressemblances avec les vestales romaines.
Les acclas avaient leur propre hiérarchie interne, celles qui restaient en bas de l'échelle tenaient le rôle de servantes des autres.

 
 
~Darkiliane Suky~
Publié le : 11/10/2005

 

Il y a actuellement 1 invité(s), 4 robot(s) et 0 membre(s) qui parcourent l'ESRA On-Line.
Membres connectés :
bingbot/2.0, Googlebot/2.1, Baiduspider/2.0, ?