Derniers Articles Dernières Esquisses Derniers Compléments - Débats - Messages du Brouillon Moteur de Recherche News - Derniers Commentaires Brouillon
Environnement


Mer d'Aral

Entre l'Ouzbekistan et le Kazakstan se trouvait une mer intérieure 68000 km² pour 1040 km3 d'eau, alimentée par deux fleuves : le Syr Daria au Nord, et l'Amou Daria au Sud. Il y avait moins de 10g de sel par litre d'eau.

Gràce à la mer d'Aral, faune et flore pouvaient se développer dans la région.


Mais le bonheur ne pouvait pas durer.
L'URSS prend le contrôle du Kazakstan et de l'Ouzbekistan, et entreprend alors de grands travaux :
Des champs de cotons sont plantés et exploités intensivement, de grandes quantités de pesticides sont utilisées, et des canaux irriguent un maximum l'eau des fleuves. Tout est fait pour produire plus, toujours plus de coton pour l'Union, au détriment de la mer, de ses poissons et de ses fleuves.
L'Amou Daria, trop irrigué, se tarit, et la mer d'Aral commence à se dessécher.
Elle recule de 60%, par conséquent il n'y a pas assez d'eau pour le sel de la mer (qui grimpe à 30 puis 50g par litre).
Les pesticides s'écoulent dans l'eau et la polluent : les poissons meurent, ce qui amène par la même occasion 60000 pêcheurs au chômage.
Et ce n'est pas tout : en buvant cette eau, les habitants tombent malades, et les femmes multiplient fausses couches, enfants malformés ou morts-nés.
Et la région côtière ressemble de plus en plus à un désert.

Maintenant la mer d'Aral est coupée en deux. La moitié Nord est toujours alimentée par le Syr Daria, mais la moitié Sud se meurt de la sécheresse de l'Amou Daria.

Dans le futur il semble pratiquement certain que la mer d'Aral disparaîtra, se transformant en désert, ruine d'une des plus grosses catastrophes écologiques.

 
 
~French Delphino~
Publié le : 03/09/2006

 

Il y a actuellement 1 invité(s), 7 robot(s) et 0 membre(s) qui parcourent l'ESRA On-Line.
Membres connectés :
SemrushBot/2~bl, AhrefsBot/5.2, Baiduspider/2.0, DotBot/1.1, Yeti/1.1, bingbot/2.0, ?